Formations Reiki de rattrapage à Nancy

Site-nouveau-formations-ACS-en-tête-2018

Je propose des formations Reiki de rattrapage, des cours qui permettent de combler les lacunes parce que je constate que beaucoup de personnes ayant participé à un stage se retrouvent assez démunies, manquent totalement de confiance, c’est assez dissuasif et beaucoup s’éloignent du Reiki.

Je constate beaucoup de manques, dans certains cas les bases ne sont même pas connues, un seul soin est abordé, pas ou trop peu de pratique, les positions sont assez approximatives…

                                     Trop de « formations » ne sont pas dignes de ce nom.

Vous ne vous sentez pas à l’aise avec ce qui vous a été transmis?

Vous avez suivi une formation qui vous semble approximative? Vous ressentez un vide, n’osez pas vous lancer, ne vous sentez pas confortable avec les notions que vous avez reçues…

Vous avez reçu un enseignement ou une initiation à distance via internet et vous avez des doutes?

Vous vous sentez perdu.e parce que c’était trop concentré, sur une durée trop courte, avec un trop grand nombre de participants?

Vous n’avez pas disposé de toute l’attention que vous étiez en droit d’attendre ?

Vos questions sont restées sans réponse ?

 

Je propose pour tout degré une vraie remise à niveau accompagnée de l’initiation correspondante dans la tradition. Selon les cas, je peux être amenée à faire plusieurs initiations. C’est toujours en fonction des besoins.

Pour déterminer ce qui vous fait défaut, il faut en parler ensemble, une bonne conversation permet de se situer dans ses acquis, se rencontrer permet de faire le point sur vos connaissances et votre pratique.

C’est dommage de passer à côté du Reiki parce que l’on ressort d’un stage avec des doutes et souffre d’un manque de confiance installé.

Je demande 50 euros pour une demi-journée de révision et de travail complète.

                      En aucun cas je ne porterai un jugement, je suis là pour aider.

 

Beaucoup d’approches, de « formations » sont très approximatives.

Certaines cumulent les « fautes » :

grand nombre de participants,

sur un temps réduit, jusqu’à se dérouler sur une après-midi,

cours théorique, on vous lit un manuel (que l’on vous offrira, comble du luxe ! Et qui fera office d’enseignant!) ,

utiliser une demi-journée complète (sur un week-end) juste sur l’historique du Reiki, ça meuble!

Des initiations à la chaîne et à la va-vite !

Vous pratiquaillez entre débutants sans être vraiment guidé.e.s, on vous remet un certificat et voilà !

 

                             Malheureusement je n’invente rien et n’exagère pas !

 

A l’issue de ce type de stage vécu sur un temps court, trop concentré et en groupe, beaucoup de personnes se sentent submergées, déboussolées, ne se souviennent pas de grand chose.

Ce type d’approche permet rarement de prendre confiance, de se sentir légitime.s pour donner des soins, travailler avec l’énergie, on se sent propulsé.e dans la nature sans véritable bagage, sans véritable suivi non plus, quel gâchis, c’est dommage!

Lors de ces marathons, bien souvent, un seul soin vous est enseigné, et encore souvent est-il très approximatif !

Il ne faut pas rêver, le Reiki demande beaucoup d’attention, de ressenti, c’est un travail de lâcher-prise, rien dans ce domaine ne peut être effectué de façon mécanique, scolaire, tout est dans la finesse.

L’énergie est un domaine de subtilités, d’écoute et de ressenti. Il faut pouvoir bénéficier de bonnes explications, être guidé.e, suivi.e.

Chaque geste ou position doit être montré, expliqué, répété, vécu et donné pour être compris, assimilé, intégré. En si peu de temps on ne peu que survoler vaguement les points.

Personne ne rencontre les mêmes difficultés pour apprendre, retenir, comprendre. Quand il y a trop de participants, chacun ne reçoit pas l’attention dont il a besoin pour comprendre, prendre confiance et évoluer.

Ce n’est pas parce que l’énergie est intelligente et subtile que les cours doivent être approximatifs au motif qu’elle se débrouillera bien toute seule pour faire le travail puisque nous ne sommes qu’un canal après tout.

Il est important de disposer du temps nécessaire et indispensable pendant les cours pour comprendre, pratiquer, poser des questions, recevoir de vraies réponses, assimiler, digérer les informations et intégrer les phases d’initiations. Ce n’est pas une formalité.

Le 1er degré doit vous apporter les vraies bonnes bases. Et vous devez vous sentir en confiance pour avancer dans la pratique. C’est valable pour chaque degré, mais le 1er est déterminant, il pose les bases.

Ce que j’écris n’est pas de la colère, ça fait longtemps que je ne sais plus ce que c’est, mais de l’indignation, de la sidération… Je trouve ces pratiques incroyables et peu honnêtes.

Je trouve incroyable de dénaturer à ce point cette belle méthode,

de la réduire à un vulgaire produit de consommation !

De telles pratiques galvaudent complètement le Reiki, c’est irrespectueux envers la méthode, et aussi envers soi-même et les personnes qui viennent vers nous pour apprendre, irrespectueux de s’asseoir à ce point sur les préceptes de vie retenus par Mikao Usui, de piétiner ce qui représente l’essence même de l’enseignement !

C’est tellement une chance que de pouvoir enseigner, partager, transmettre !

Tellement une chance déjà d’avoir eu soi-même accès au Reiki, d’avoir bu bénéficier de ses bienfaits et d’ouvrir cette voie d’un travail sur soi !

Normalement enseigner est une démarche de transmission, nous partageons notre expérience, nous avons conscience de la chance que nous avons, une joie nous anime, nous partageons avec le cœur !

Nous avons parcouru, franchi, stabilisé un certain nombre de paliers,

nous connaissons la valeur de cet enseignement de la vie, nous avons gagné en respect, en humilité aussi…

Il est impensable de se conduire cette façon, si l’on se situe dans une démarche d’évolution personnelle et spirituelle c’est juste impossible.

C’est soit juste dicté par la rentabilisation à outrance, soit par l’ignorance, soit par l’inconscience, que sais-je… se prétendre enseignant est dans certains cas une usurpation pure et simple !

Au fil des rencontres et échanges avec différentes personnes ayant suivi un stage ailleurs et qui se retrouvent assez démunies et désabusées parce que n’ayant pas reçu de véritable enseignement, j’ai constaté qu’il existe énormément de vides, de flous, tant dans les connaissances « théoriques »que dans la mise en pratique, les soins…

Je constate que bien trop souvent certains stages ont lieu sur un temps bien trop court pour permettre une bonne assimilation de ce qu’est véritablement un soin Reiki et l’on reste alors dans une méconnaissance de l’énergie en général.

Il arrive malheureusement qu’une « formation » au 1er degré,

alors qu’elle devrait nous fournir tous les outils de base pour entrer en confiance dans la pratique du Reiki, se passe en quelques heures, une demi-journée, au mieux une journée… c’est bien trop peu de temps pour permettre une vraie compréhension de l’énergie, bien trop peu de temps pour mettre en pratique ce qui a été présenté, l’aspect expérimentation est occulté parce que forcément les conditions de local ou/et de temps ne le permettent pas…

Il arrive qu’une formation au 1er degré se déroule comme une réunion :

l’enseignant lit le manuel, explique un soin de façon théorique, il donne l’initiation, le manuel est distribué à chacun et le temps est écoulé… Vous voilà initié.e.s et formé.e. au 1er degré de Reiki !

Dans ces cas-là, dramatiquement, le « manuel » est le seul secours, en fait il fait office d’enseignant.

Et il est rarement de bonne qualité, sans véritable contenu (souvent même il s’agit d’un « recueil » de photocopies de manuels reçus par l’enseignant lorsqu’il a été formé).

Pas de surprise, le manuel est de la même veine que « l’enseignement » reçu…

Ce n’est pas avec un manuel que l’on apprend, et c’est trop souvent précisément avec un manuel dont certains sont assez peu documentés, que l’on doit se débrouiller pour comprendre le Reiki, les soins. Autant le faire par correspondance !

 

                      Une formation Reiki n’est pas une réunion d’information !

Expérimenter les différents soins qui composent normalement un 1er degré est absolument essentiel. Cela demande du temps et de l’attention, il est important d’ être guidé.e, chacun.e, personnellement, autant que nécessaire jusqu’à ce qu’il y ait une bonne compréhension. C’est valable pour chaque degré bien entendu.

Certaines initiations sont données à beaucoup de personnes différentes le même jour… souvent à la chaîne…

comment dans ces conditions recevoir tout ce que l’on est en droit d’attendre, et accueillir les effets de l’initiation en disposant du temps dont nous avons besoin ?

Aucun vrai temps intime n’est octroyé dans ces conditions, c’est pourtant essentiel pour permettre à chacun d’accueillir cette précieuse énergie en soi.Une initiation est un moments privilégié.

Et pour l’aspect soin :

si l’on n’est pas sérieusement guidé.e, comment savoir bien se positionner, vivre ce que l’on doit ressentir, comment savoir à quoi devons-nous être attentifs?

Comment être à l’écoute des ressentis ?

Qu’apprend-on réellement dans ces conditions, et que reste-il de ces informations à l’issue du stage alors que tout doit être ingurgité très vite pendant ce temps court?

Dans tout niveau Reiki il y a l’aspect contenu, apprentissage, et l’aspect initiation.

L’un et l’autre de ces points doivent être vécus en conscience. Sans pression. Accueillis. Compris.

Les initiations sont des moments vraiment privilégiés dans une formation,

c’est par elles que nous sommes reliés à l’énergie spécifiquement Reiki, chacun doit pouvoir prendre le temps d’accueillir ce cadeau, cette réception, cette merveilleuse connexion, chacun doit pouvoir vivre ces événements en conscience…

Tout dans notre vie nous entraîne dans une course, une spirale sans fin,

nous finissons par fonctionner comme des robots, et justement nous faisons cette démarche de recevoir un enseignement parce que nous aspirons à un mieux-être, une sérénité ; parce que le Reiki est une domaine où le temps est conscience, un domaine dans lequel rien n’est effectué de façon machinale, approximative et certainement pas dans la rapidité.

            Donc prenons, offrons-nous le temps de recevoir un enseignement de qualité !:)

Je le rappelle il n’existe pas de cursus Reiki.

Dans certaines formations les degrés sont trop souvent présentés comme faisant partie d’un tout inséparable, proposant le Reiki sous forme de cursus obligatoire.

Certains font dans le cursus de luxe :

insertion de demi-degrés ou d’approfondissements « obligatoires » entre chaque niveau, etc.

Avant d’en envisager un suivant il faut vivre chaque degré pleinement, en conscience, accepter les leçons qui se présentent à nous.

Accueillir tout le travail d’évolution et d’élévation que le Reiki génère et facilite…

Ce n’est pas une démarche dans laquelle on fait la course pour obtenir une médaille.

La course, c’est l’ego !

La course aux certificats, la plaque dorée sur la façade à peine le certificat (1er degré!) en poche, c’est l’ego.

C’est au contraire là que l’on mesure tout le travail à faire sur soi, justement 🙂

Le chemin, la voie du Reiki, c’est un travail sur soi en douceur, chacun à son rythme.

Vivre chaque chose en conscience, et s’observer, s’écouter, s’autoriser, s’aimer, et surtout ressentir un véritable appel ou besoin pour envisager un degré suivant…

 

Ce parcours appartient à chacun. Et il n’existe AUCUN RACCOURCI.

                    Et, pour mémoire : « c’est le chemin qui est le but ». Très essentiel !

C’est un point souvent négligé : pour donner des soins de qualité il faut travailler à devenir un canal PUR.

Le 1er degré permet de donner des soins mais ne fait pas de la personne un praticien complet, certains posent une belle plaque dorée sitôt après la « formation 1er degré » alors que cette formation était peut-être approximative, et même si elle était de qualité où est le travail sur soi, indispensable ? Où est l’expérience, indispensable ?

N’évoquons même pas le point de l’humilité:)

Ce travail sur soi est indispensable avant d’envisager donner des soins de qualité de façon professionnelle. Il n’est jamais fini, certes, mais un « minimum » est indispensable avant de s’installer.

Par respect. Respect du Reiki, respect des personnes et respect de soi.

 

Les initiations-formations que je propose :

http://anne-cecile-energie.fr/http-anne-cecile-energie-fr-initiations-forms-et-tarifs366-2-initiations-formations-reiki-a-nancy-explications-et-tarifs/

 

 

 

 

Pour me joindre :

Reiki à Nancy.

Anne-Cécile Schrepfer 06 36 24 65 16,

adresse : Reiki arobase anne-cecile-energie.fr

ou page « Contact » de ce site.

(Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce contenu par quelque procédé que ce soit est interdite et constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle)

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close